Scroll to top

Buchinger Wilhelmi soutient le SWISS ICE CHALLENGE


Steffanie Hornstein - 26/02/2019 - 0 comments

Buchinger Wilhelmi soutient le SWISS ICE CHALLENGE qui aura lieu le 2 mars 2019, à Laax. Braver le froid en tenue légère à 2 252 m d’altitude pour une bonne cause… plus d’une centaine de personnes se sont déjà inscrites en un temps record à ce défi encadré par Wim Hof, le fameux Iceman. Au demeurant, ce CHALLENGE est également encouragé par un nombre impressionnant de célébrités qui n’hésitent pas à se mêler aux participants et à vouloir résister au froid extrême qui les attend.

C’est la fondation à but non lucratif Erna qui fut l’initiatrice du SWISS ICE CHALLENGE. Son objectif ? Recueillir des fonds avec l’aide de partenaires et de célébrités pour le projet Herzsprung (prévention de la violence chez les jeunes, www.herzsprung.ch) et l’association EQUILIBRIUM) (organisation d’entraide pour lutter contre les dépressions), www.depressionen.ch). Si les participants suivent tous un programme d’entraînement de six semaines, entièrement axé sur le SWISS ICE CHALLENGE, leurs motivations face au défi lancé varient au cas par cas. Cela dit, tous sont portés par la même aspiration : se faire du bien, tout en aidant autrui.

Le message du SWISS ICE CHALLENGE : « Reste le capitaine de ta propre vie ! ». Un message que veulent faire passer tous les participants et les éminentes personnalités qui contribuent activement en qualité d’ambassadeurs ou de challengers. Et une bonne cause que soutiennent unanimement moult célébrités : le groupe de rock suisse Gotthard, la modèle Kerstin Cook, l’expert en handball Carlos Lima, l’ancien skieur alpin Daniel Mahrer, l’arbitre légendaire Urs Meier, le gardien de but icône Pascal Zuberbühler, l’ancienne joueuse de l’équipe nationale suisse de handball et candidate du bureau central de la FSH, Karin Weigelt, le leader de groupe Pepe Lienhard, la footballeuse Andrea Frei, la soprano Maya Wirz, l’animatrice et commédienne Stéphanie Berger et l’animateur « Froonck » Frank Matthée…

Comment soutenir le SWISS ICE CHALLENGE ?

Par le biais du message « Reste le capitaine de ta propre vie ! », le SWISS ICE CHALLENGE entend mettre en exergue les activités bénévoles et solidaires de Herzsprung et d’EQUILIBRIUM, tout en les encourageant concrètement par des dons.

Des billets pour le gala-bénéfice sont encore en vente sur swissicechallenge pour toutes les personnes intéressées et désireuses de passer une agréable soirée en compagnie des participants, des sponsors et des éminentes personnalités du SWISS ICE CHALLENGE. Alternative : faire un don pour les projets.

Cliquez ici pour obtenir plus amples renseignements sur le sujet.

 

Wim Hof

La fondation ERNA est soutenue dans ses projets par le célèbre Néerlandais Wim Hof (https://www.wimhofmethod.com/). Détenteur de quelque 26 records mondiaux d’exposition au froid extrême, celui que l’on surnomme Icemann, notamment aux États-Unis, a démontré scientifiquement qu’en s’exposant au froid, tout en se focalisant sur ses propres forces, l’être humain était en mesure d’influencer favorablement son système immunitaire. Aujourd’hui âgé de 59 ans et père de six enfants, Wim Hof perdit sa première femme (et mère de ses quatre premiers enfants) qui, gravement dépressive, se suicida en 1995. Suite à ce deuil tragique et douloureux, il se mit à développer la méthode qui porte son nom. Personnalité charismatique et authentique, Wim Hof souhaite aider un maximum de personnes à se gérer pour vivre plus sereinement leur quotidien.

La méthode Wim Hof

Permettant de maitriser sa propre respiration, sa fréquence cardiaque et sa circulation sanguine, l’entraînement de la méthode Wim Hof s’articule autour des piliers suivants :

– Entraînement au froid : de la douche froide aux bains glacés.
– Thérapie respiratoire : une technique de respiration ciblée qui augmente l’oxygénation de l’organisme.
– Focalisation : concentration et détermination, soit les principes de base des deux précédents piliers.

D’un point de vue médical, on a longtemps douté de la méthode Wim Hof comme de ses résultats. En 2007, Wim Hof fit l’objet de premières études scientifiques ; dès 2011, le Centre médical de l’Université Radboud de Nimègue, aux Pays-Bas, se pencha sur sa méthode et confirma que Wim Hof et autres volontaires avaient effectivement réussi à activer consciemment leur système nerveux autonome. Quant aux effets de la méthode sur l’activité cérébrale et le métabolisme, son utilisation dans des indications d’autoimmunité, de processus inflammatoires ou de douleurs, des études sont en cours.

Buchinger Wilhelmi soutient cet événement pour être intimement convaincue que la clé d’une vie saine et comblée passe inévitablement par l’autonomisation ou le « Self Empowerment » !

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *