Scroll to top

Le jeûne à long terme diminue le risque cardiovasculaire, associé aux lipoprotéines : première étude chez l’humain


Claudia Prahtel - 13/08/2021 - 0 comments

Résumé des principaux résultats de l’étude

  • Un jeûne de 14 jours, suivi selon le programme Buchinger Wilhelmi et encadré médicalement, a amélioré les profils lipoprotéiques de 20 femmes et de 20 hommes en 7 jours, et de manière encore plus significative au bout de 14 jours.
  • Outre la diminution des taux de cholestérol LDL et de triglycérides, on observa une réduction majeure des particules les plus dangereuses : les sdLDL (Small Dense Low-Density Lipoproteine ou petites particules denses de lipoprotéines de basse densité en français). En revanche, la classe protectrice des HDL (High-Density Lipoprotein ou lipoprotéines de haute densité) fut peu affectée. Le risque cardiovasculaire, associé aux lipoprotéines, a pu ainsi être efficacement réduit.

Définition et importance des lipoprotéines

Ce sont les lipoprotéines qui véhiculent le cholestérol et les triglycérides dans le sang. Certaines de ces lipoprotéines, notamment celles des sous-classes de LDL, peuvent pénétrer dans les parois artérielles et, de là, contribuer à la formation de plaques. Le rétrécissement vasculaire qui s’ensuit augmente le risque d’AVC ou d’infarctus du myocarde. Les causes les plus fréquentes étant une mauvaise alimentation, la suralimentation ou le manque d’exercice, la première étape thérapeutique passe inévitablement par un changement de mode de vie, et ce, même si les traitements médicamenteux sont largement appliqués pour faire baisser les taux de lipides.

Les lipoprotéines sont subdivisées en sous-classes (ou sous-fractions) en fonction de la taille et de la densité des particules : lipoprotéines de haute densité ou HDL (High Density Lipoprotein), lipoprotéines de basse densité ou LDL (Low Density Lipoprotein), lipoprotéines de densité intermédiaire ou IDL (Intermediary Density Lipoprotein) et lipoprotéines de très basse densité ou VLDL (Very Low Density Lipoprotein). Plus les particules de LDL sont petites et denses, plus elles favorisent la formation de plaques. Comparé aux mesures de routine du cholestérol et des triglycérides, le diagnostic des sous-classes de lipoprotéines permet, le cas échéant, d’évaluer plus précisément le risque cardiovasculaire.

Résultats de l’étude

S’appuyant sur des méthodes d’investigation de pointe, comme l’ultracentrifugation en gradient de densité, la présente étude a notamment mis en évidence des améliorations notoires dans les sous-fractions riches en cholestérol. En fonction du sous-groupe, le cholestérol LDL (LDL-C) a baissé de 16 % (LDL1-C) ou de 23 % (LDL2-C), et les LDL3-C petites, denses et hautement athérogènes, de 30 % après 14 jours de jeûne. La teneur en cholestérol des VLDL a chuté de 39 %, la diminution la plus importante ayant été toutefois observée sur les taux de triglycérides. Une spectroscopie de résonance magnétique nucléaire (R.M.N.) a confirmé la réduction des grosses et petites particules de LDL, intervenue après 14 jours de jeûne. C’est sur les HDL que les modifications se sont révélés les moins perceptibles, ce qui est positif en raison du rôle protecteur qu’elles assument au retour du cholestérol de la périphérie vers le foie. Une augmentation des grosses particules de HDL a même été constatée. En outre, le programme de jeûne a entraîné une réduction moyenne de poids de 4,5 kg après 7 jours, et de 7,0 kg après 14 jours. Le tour de taille a diminué en tout de 7,5 cm. Pendant le programme de jeûne Buchinger Wilhelmi, les sujets participant à l’étude ont fait beaucoup plus d’exercice qu’auparavant : le temps consacré en semaine à l’activité physique est passé de 4,2 à 13,9 heures.

Dans l’ensemble, le bien-être émotionnel et physique des participants et participantes s’est amélioré au fil du programme de jeûne proposé dans les cliniques Buchinger Wilhelmi, à Überlingen comme à Marbella.

Sources

Franziska Grundler, Dietmar Plonné, Robin Mesnage, Diethard Müller, Cesare R Sirtori, Massimiliano Ruscica, Françoise Wilhelmi de Toledo (2021): Long-term fasting improves lipoprotein-associated atherogenic risk in humans. European Journal of Nutrition
DOI: 10.1007/s00394-021-02578-0

Contact

Dre Françoise Wilhelmi de Toledo
E-Mail : francoise.wilhelmi@buchinger-wilhelmi.com

Autres études, publications et littérature sur le jeûne thérapeutique Buchinger Wilhelmi