Scroll to top

Nouvelle publication chez Buchinger Wilhelmi : une revue sur le thème du jeûne, en particulier le jeûne prolongé.


Steffanie Hornstein - 21/06/2020 - 0 comments

100 ans d’expérience clinique et nouvelles publications documentent
les multiples effets thérapeutiques et préventifs du jeûne.

Überlingen, 15 juin 2020 – Le jeûne, en particulier le jeûne intermittent, fait actuellement l’objet de nombreuses publications scientifiques. La récente publication « Unravelling the health effects of fasting: a long road from obesity treatment to healthy life span increase and improved cognition », apparue dans la revue spécialisée Annals of Medicine, décrit en détail les effets positifs du jeûne chez l’animal et l’humain. L’accent est principalement mis sur le jeûne prolongé (5, 10, 15, 20 jours ou plus), comme pratiqué dans les cliniques Buchinger Wilhelmi. Le mécanisme clé du jeûne est la commutation du métabolisme qui passe du glucose ingéré lors des repas à la graisse emmagasinée dans les tissus adipeux et partiellement transformé en corps cétoniques. Cette commutation va de pair avec une modification de programme génétique : certaines voies de signalisation génétique sont soit désactivées soit activées afin de mettre l’organisme en mode de jeûne dès lors qu’aucun aliment n’a été consommé depuis 12 à 16 heures. Un exemple de voie de signalisation importante désactivée par le jeûne est le mTOR, une des voies du vieillissement. Elle inhibe la croissance et la division cellulaire, qui entre autre favorise le développement tumoral. Les effets du jeûne vont au-delà de la perte de poids et de la normalisation du métabolisme des graisses et du glucose. Les effets positifs nouvellement reconnus chez les personnes de poids normal et en surpoids incluent l’allongement de la durée de vie en bonne santé, la réduction des processus inflammatoires et l’activation de l’autophagie, par laquelle les cellules des tissus et les structures cellulaires peuvent être autodigérés et régénérés. Une amélioration des capacités cognitives et du développement synaptique est également observée. Une partie importante de la revue porte sur la classification des différentes formes de jeûne et de stratégies nutritionnelles restrictives. La revue donne un aperçu des dernières publications internationales ainsi que des publications plus anciennes, par ex. des années 1960–1970, lorsque le régime zéro calories a été utilisé comme une forme (extrême) de jeûne pendant des semaines et des mois pour la perte de poids chez les personnes souffrant d’obésité morbide. Le jeûne répété régulièrement (périodique), combiné au jeûne intermittent ou à une restriction alimentaire temporaire au quotidien, pourrait faire partie d’un nouveau paradigme médical pour la prévention et le traitement des maladies liées au vieillissement.

Des scientifiques de la Clinique Buchinger Wilhelmi, de l’Hôpital Universitaire Charité de Berlin, du Centre Dyslipidémie de Milan et de l’Université de Milan ont participé à cette publication.

Wilhelmi de Toledo, F.; Grundler, F.; Sirtori, C.R.; Ruscica, M.: Unravelling the health effects of fasting: a long road from obesity treatment to healthy life span increase and improved cognition. Annals of Medicine, 2020

Scientific documentation of Buchinger Wilhelmi
Listen to the Podcast Episode about Fasting and Corona

Contact:
Dre Françoise Wilhelmi de Toledo
E-mail: francoise.wilhelmi@buchinger-wilhelmi.com

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *