Scroll to top

Un jeûne de dix jours avec le programme Buchinger Wilhelmi améliore le statut du stress oxydatif


Steffanie Hornstein - 21/06/2020 - 0 comments

Überlingen, 15 juin 2020 – Un jeûne de dix jours à la clinique Buchinger Wilhelmi à Überlingen a réduit le stress oxydatif et augmenté la capacité antioxydante dans le sang de 109 adultes, comme en témoigne l’étude « Influence of long-term fasting on blood redox status in humans » (influence du jeûne de longue durée sur le statut redox du sang chez l’humain) récemment publiée dans la revue spécialisée Antioxidants. Les dérivés réactifs de l’oxygène (ROS) apparaissent chaque jour pendant la respiration physiologique des cellules et conduisent à une réaction antioxydante saine qui protège l’organisme. Des facteurs supplémentaires tels que les radiations, les toxines présentes dans l’environnement, la fumée de cigarette, une activité physique insuffisante ainsi qu’une nutrition malsaine et la prise de médicaments augmentent le stress oxydatif et le développement des ROS. Ceux-ci peuvent endommager les tissus et les composants cellulaires tels que les membranes, les lipides, les protéines et l’ADN. Il en résulte des processus de vieillissement, la détérioration des organes, des maladies et également un déséquilibre dans la régulation du stress oxydatif (homéostase RedOx).

Le jeûne a réduit le poids corporel et la circonférence abdominale dans ce groupe de 109 personnes, la glycémie et les lipides ont tendu à se normaliser tandis que le bien-être physique et émotionnel s’est amélioré. La capacité antioxydante totale a considérablement augmenté. Les enzymes qui dégradent les ROS telles que la catalase, la glutathion réductase et la glutathion peroxydase n’ont pas changé de manière significative après 10 jours de jeûne. En revanche le jeûne a réduit les TBARS (substances réactives à l’acide thiobarbiturique), un marqueur des dommages oxydatifs aux lipides, qui peuvent conduire à l’artériosclérose. Un lien entre l’amélioration de la capacité antioxydante et l’amélioration générale du métabolisme caractéristique du jeûne – comme l’abaissement de la glycémie – a été également documenté.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

L’étude a été effectuée par les chercheurs de la Clinique Buchinger Wilhelmi, de l’Hôpital Universitaire Charité de Berlin, de l’Univerisité de Thessali (Grèce) et du King’s College de Londres.

Françoise Wilhelmi de Toledo, Franziska Grundler, Nikolaos Goutzourelas, Fotios Tekos,
Eleni Vassi, Robin Mesnage und Demetrios Kouretas (2020): Influence of long-term fasting on blood redox status in humans. Antioxidants, 9, 496.

Scientific documentation of Buchinger Wilhelmi
Listen to the Podcast Episode about Fasting and Corona

Contact:
Dre Françoise Wilhelmi de Toledo
E-mail: francoise.wilhelmi@buchinger-wilhelmi.com


Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *