Scroll to top

Brève initiation au zen


Steffanie Hornstein - 26/11/2018 - 0 comments

Outil clé de l’éveil et de l’ouverture à la présence, le zen est également une école où l’on apprend à prendre de la distance intérieurement et à développer son sens de l’humour. Le zen n’a effectivement rien d’exotique. C’est un exercice pur et simple que l’on pratique assis dans le calme. Le zen permet de prendre au sérieux tout ce qui est concret, quotidien, mesurable ou tangible, par conséquent, même l’horloge et le temps qu’elle mesure, tout en étant enraciné dans ce « lieu » sans va-et-vient, avant ou après, pour être régi par une liberté totale et définitive, au-delà même des contingences temporelles.

Le flux des pensées se calmant doucement au fil de l’exercice, on peut alors expérimenter la paix et faire le vide.

 

« Une fois le repos trouvé, notre esprit disparaît de lui-même. »
(Sengcan)

 

Vous souhaitez pratiquer la méditation zen chez vous ? Alors lisez vite les informations que nous avons rassemblées ici à votre intention :

1. La position assise

Plusieurs options au choix : assis en tailleur, légèrement surélevé sur un coussin ou sur un tabouret, voire directement sur le sol ou sur un tapis.
Si vous optez pour la seconde solution, croisez les jambes, les pieds sur les cuisses, comme pour la posture en lotus du yoga. Pour faire plus simple, vous pouvez aussi adopter la position du demi-lotus (en tailleur, jambes croisées, pieds sous les mollets) ou vous asseoir sur vos talons.
Le dos est droit, mais parfaitement détendu, le bassin légèrement incliné.

2. La posture

Placez votre main gauche, ouverte, dans votre main droite, les pouces s’effleurant aux extrémités, et le tranchant des mains (côtés petits-doigts) reposant contre le bas du ventre. Votre tête est détendue, dans le prolongement de votre colonne vertébrale bien étirée.
Vos yeux regardent devant vous en direction du sol et restent ouverts. Votre bouche est fermée, sans être pour autant crispée.

3. La respiration

Concentrez-vous sur votre respiration : sentez comment vous inspirez, expirez, tranquillement, sans effort, naturellement. À chaque expiration laissez s’envoler toutes les idées, pensées ou images, qui vous traversent l’esprit, lâchez prise ! Si vous vous surprenez à vous déconcentrer, voire à rêvasser, aucun problème. Vous pouvez toujours reprendre l’exercice à tout moment. Le souffle est là. Jamais il ne vous abandonnera. Prenez tout votre temps !

Pourquoi pratiquer le zen ?

Diverses et multiples, les raisons se chevauchent, se superposent ou s’imbriquent les unes dans les autres. En bref, le zen c’est…

  • …une technique antistress : combinée avec la posture assise et immobile, la concentration sur la respiration permet avec le temps d’acquérir un état de profonde relaxation et de renforcer ses nerfs. Sans compter que la pratique du zen préserve et favorise la créativité.
  • …une quête de sens : nombreux sont ceux qui perçoivent intuitivement l’existence entre ciel et terre de quelque chose qui dépasse l’entendement. Et c’est justement cette « aspiration à l’aspiration », cette quête du sens de la vie, qui les incite à persévérer.
  • …la voie de l’éveil : pour finir, il y a des personnes qui sont résolument déterminées à tout mettre en œuvre pour vivre l’éveil, l’illumination, la révélation de l’être véritable, pour faire ainsi l’expérience d’un sentiment de communion holistique.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *